Immeubles de rapport : le guide complet pour un investissement à forte rentabilité

Comment faire fortune en investissant dans les immeubles de rapport ?

immeuble de rapport à vendre forte rentabilité

L’investissement immobilier séduit de nombreux particuliers, et pour cause :

Cette branche permet d’obtenir un rendement net bien plus important qu’un livret d’épargne tout en ayant une sécurité supérieure aux placements en bourse.

Néanmoins, tout investissement immobilier n’est pas bon à prendre et certains offrent une meilleure rentabilité que d’autres.

Choisir d’acheter et de louer des immeubles de rapport peut s’avérer très risqué pour les novices n’ayant aucune connaissance dans l’immobilier.

D’où l’importance de connaître les tenants et les aboutissants de ce type d’investissement.

Et c’est justement là tout l’objectif de cet article : vous donner les clés pour investir dans un immeuble de rapport de manière sûre…et rentable.

Suivez le guide.

Que veut dire immeuble de rapport ?

L’immeuble de rapport désigne un ensemble immobilier détenu par un seul et unique propriétaire, localisé au même endroit, en bloc, et qui est destiné à de l’investissement locatif.

Si le terme est apparu au 18ème siècle, l’immeuble de rapport, aussi appelé « immeuble locatif » ou « immeuble à loyer » a malgré tout bien évolué.

vente immeuble locatif

En effet, si à l’époque les bâtiments se présentaient avant tout comme des structures uniformes avec 5 à 7 étages tels que les édifices haussmanniens de Paris, aujourd’hui, l’immeuble de rapport peut prendre de nombreux aspects :

  • Grande demeure ou maison ancienne divisée en plusieurs appartements,
  • Édifices modernes et neufs,
  • Grands bâtiments comportant plus de 10 logements,
  • Petite structure proposant 3 à 4 appartements.

Il y en a donc pour tous les goûts ! L’objectif des immeubles de rapport, dans le jargon immobilier, étant avant tout d’assurer une forte rentabilité tout en diminuant les risques associés à la location immobilière.

Immeuble de rapport : avantages et inconvénients

L’achat et la location d’un bâtiment de rapport peut s’avérer très attrayant pour obtenir une forte rentabilité. En effet, vous obtiendrez plusieurs loyers chaque mois.

Néanmoins, ne croyez pas qu’il s’agit d’un investissement miracle rapportant gros à tous les coups. Oubliez les publicités attrape-nigauds vous assurant que l’immobilier est 100% sûr et que vous obtiendrez une forte rentabilité quoi qu’il se passe. Ce n’est pas vrai.

En revanche, si vous vous renseignez bien et êtes prévoyant, l’immeuble de rapport pourrait alors s’avérer être une très bonne option afin d’améliorer vos rendements locatifs.

Ainsi, la première chose à faire avant de se lancer dans ce type d’investissement immobilier, c’est de bien avoir en tête ses avantages et ses inconvénients. Vous diminuerez déjà les risques d’avoir de mauvaises surprises.

Les avantages d’investir dans un immeuble de rapport

L’investissement dans un immeuble locatif présente de nombreux avantages.

👍 Des avantages non négligeables lors de l’achat

Dans un premier temps, en comparaison avec l’achat d’un simple appartement, l’immeuble locatif vous permet à l’achat d’avoir :

  • Un prix au m² moins élevé : en effet vous achetez une plus grande surface, ainsi le mètre carré est moins coûteux.
  • Des frais de notaire plus bas : l’achat de plusieurs lots d’appartements rend les frais pour chaque logement moins élevés.

👍 Une gestion centralisée

Tous vos logements sont disposés au sein du même bâtiment, ce qui rend la gestion plus simple.

De plus, si vous souhaitez passer par un prestataire pour la location tel qu’une agence immobilière, vous n’aurez pas à démarcher plusieurs acteurs (contrairement à si vous deviez faire gérer plusieurs appartements dans plusieurs villes ou quartiers différents).

👍 Des risques locatifs moins importants

Il existe 3 grands types de risques liés à la location d’un logement :

  • Loyers impayés
  • Travaux de rénovation suite à des détériorations
  • Vacances locatives

Quand vous ne détenez qu’un seul et unique logement, ces risques sont plus importants. En effet, vous dépendez d’un seul et unique loyer.

À l’inverse, avec un immeuble de rendement, la multiplication des sources de loyers permet de diminuer l’impact d’un seul loyer impayé, d’une unique vacance locative ou de travaux de rénovation.

👍 Pas de copropriété

Vous êtes alors le seul et unique décisionnaire du bâtiment.

Ainsi, vous ne dépendez pas d’autres personnes pour réaliser des travaux au sein de l’immeuble, choisir les aménagements à installer, les prestataires à contacter et les dates à fixer.

👍 Un rendement élevé

Bien entendu, qui dit plusieurs logements dit un rendement plus élevé des revenus des locations.

Ainsi, le rendement d’un immeuble de rendement sera dans une grande majorité des cas bien plus élevé que le rendement d’une seule et unique location.

Les inconvénients des immeubles de rapport

Acheter un immeuble de rapport n’est pas un projet anodin. Il est important de bien faire mûrir le projet avant de se lancer dans une telle aventure.

En effet, malgré les avantages très attractifs de ce type d’investissement, il existe des inconvénients à ne pas négliger.

👎 Concurrence qualifiée

Trouver un immeuble de rapport à vendre n’est pas chose si aisée.

En effet, la demande est en général plus importante que l’offre et vous vous retrouverez en concurrence directe avec des professionnels fortement expérimentés et très bien renseignés.

Ainsi, même si ce marché reste très spécifique, type niche, il peut s’avérer difficile de faire une bonne affaire.

Un conseil : n’hésitez pas à vous entourer de personnes qualifiées comme un conseiller immobilier ou un comptable selon vos besoins.

👎 Effort financier plus important

Même si le prix au m² sera réduit en comparaison avec l’achat d’un logement unique, le prix final reste souvent bien plus important.

Ainsi, il vous faudra être prêt à assumer un projet de cette ampleur, que ce soit au niveau de l’achat mais aussi en cas de dommages ou rénovations non-couverts par votre assurance.

Un conseil : Soyez toujours prévoyant et gardez toujours une réserve grâce à vos loyers afin de pouvoir réagir rapidement face à un imprévu.

👎 Gestion qui demande beaucoup de temps

La centralisation des logements peut faciliter la gestion. Néanmoins, plus vous avez de logements à gérer plus cela prend du temps.

Ainsi, il est important d’être prêt à investir de son temps dans ce type de projet.

Un conseil : Si vous n’êtes pas prêt à donner de votre temps, vous pouvez faire appel à des prestataires indépendants pour la gestion de votre bien. Néanmoins, cela aura un impact financier à prendre en compte.

👎 Risques liés à la structure

Être l’unique propriétaire présente des avantages mais aussi des inconvénients.

En cas de problèmes au sein du bâtiment, tels qu’un dommage ou des rénovations à effectuer, vous serez le seul et unique à cotiser. Il est alors important de toujours être prévoyant d’un point de vue financier.

Un conseil : veillez à bien choisir votre assurance afin de réduire autant que possible les risques financiers en cas de dommages de la structure.

Qui peut acheter un immeuble de rapport ?

Dans l’imaginaire collectif, seul un investisseur expérimenté peut acheter et louer un immeuble de rapport. Or, ce type d’investissement est ouvert à tous : professionnels comme particuliers.

Les motivations derrière l’achat d’un bâtiment de location peuvent être variées. En effet, vous pouvez choisir cet investissement afin de vous constituer un apport financier supplémentaire, améliorer votre patrimoine ou même viser l’indépendance financière.

Il est en revanche nécessaire de connaître vos désirs et objectifs en amont afin de pouvoir confectionner le projet le plus adapté.

Comment obtenir une forte rentabilité avec un immeuble de rapport ?

En général, quand vous souhaitez investir dans un immeuble de rapport c’est avant tout pour obtenir une bonne voire une forte rentabilité.

Voici notre guide pas-à-pas pour améliorer votre rentabilité et investir correctement dans un immeuble de rapport.

Savoir comment estimer un immeuble de rapport

L’obtention d’une bonne rentabilité se fait en amont de l’achat. En effet, il est important de calculer le rendement et la rentabilité de votre investissement avant même d’acheter.

Cela vous permettra de comparer les différentes offres mais aussi de prévoir les différents frais à venir.

👉 La rentabilité brute

Le calcule de la rentabilité brute annuelle se fait de la manière suivante :

(Somme des loyers X 12 / prix d’achat du bien) X 100

Par exemple : prenons un bâtiment au prix de 350 000 euros avec 5 lots dont les loyers mensuels sont fixés à 600 euros, 700 euros, 750 euros, 800 euros et 900 euros. La rentabilité brute sera alors de :

((600+700+750+800+900) X 12 / 350 000) X 100 = 12,8%

Ainsi, la rentabilité brute de votre investissement sera de 12,8%.

👉 La rentabilité nette

La rentabilité brute n’est pas la meilleure façon d’estimer l’apport de votre investissement locatif. En effet, chaque mois vous aurez des charges et également des risques liés à la structure et à la location à déduire.

Il est alors préférable de se baser sur la rentabilité nette.

Parmi les charges à anticiper vous aurez :

  • Électricité, gaz et eau
  • Coût du maintien des locaux
  • Taxe foncière
  • Frais de gestion

Dans ce cas, le calcul de la rentabilité se fait de la manière suivante :

((Montant des loyers X 12 – charges annuelles) / prix du bien)) X 100.

Revenons à notre exemple, avec des charges annuelles estimées à 8 000 euros. La rentabilité nette sera alors de :

(((600+700+750+800+900) X 12 – 8 000)/ 350 000) X 100 = 10,57%

Vous pouvez alors voir que la rentabilité nette est de 10,57%. Soit bien moins élevée que la rentabilité brute précédemment calculée.

👉 La rentabilité nette-nette

Enfin, la rentabilité nette-nette est bien plus précise pour estimer le rendement de votre investissement car elle ajoute aux charges :

  • Les droits de mutation, soit 8% du prix du bien
  • Les frais d’agences et de notaire
  • Assurances et prélèvements sociaux
  • Travaux à prévoir
  • Fiscalité et dispositifs de défiscalisation
  • Risques associés à la location

Comme vous pouvez le voir, il peut s’avérer extrêmement difficile de calculer la rentabilité nette-nette. Néanmoins, il existe la méthode Larcher pour estimer au mieux la rentabilité nette-nette d’un logement :

En effet, on estime que le coût des charges et de la fiscalité représentent 25% des revenus de la location soit 3 mois de loyers. Il suffit alors de calculer la rentabilité brute sur 9 mois au lieu de la rentabilité brute.

En reprenant notre exemple, nous trouvons alors :

((600+700+750+800+900) X 9 / 350 000) X 100 = 9,64%

Ainsi, la rentabilité de cet immeuble de rendement serait de 9,64%.

immeuble de rapport rentabilité

Astuce : le site rendementlocatif.com vous permet de calculer le rendement de votre investissement de façon simple et rapide en fonction du rendement brute, du prix au m² et de la surface.

Bon à savoir : Une bonne rentabilité d’un immeuble de rapport est située entre 7 et 12 %.

👉 Calculer le cash flow du bien

Le cash flow permet de savoir si votre investissement peut s’autofinancer. Autrement-dit, si les loyers mensuels perçus peuvent couvrir les charges et dépenses associées.

Pour cela, il vous faudra lister toutes les charges mensuelles liées à votre immeuble :

  • Mensualité de l’emprunt
  • Assurances
  • Frais liés à l’entretien de l’immeuble
  • Taxe foncière
  • Charge des appartements : eau, électricité, gaz
  • Frais de gestion du bien

Par la suite, vous devrez soustraire ces dépenses à la somme des loyers obtenus chaque mois. C’est le cash flow.

S’il est positif ou neutre, cela signifie que votre investissement peut s’autofinancer. S’il est négatif, vous devrez réaliser un effort financier supplémentaire afin de financer votre bien.

Choisir le bon statut : SCI, SARL de famille ou LMNP ?

Lors d’un projet d’investissement immobilier, notamment dans le cadre de plusieurs locations, il vous faudra choisir un régime d’imposition.

Votre fiscalité dépendra avant tout de ce régime.

Vous pouvez dans le cadre de locations meublées opter pour le régime LMNP ou LMP au réel. Dans d’autres cas, la création d’une SCI à l’IR ou à l’IS ou encore une société de type SARL ou SAS s’avère plus convenable.

En général, pour un immeuble de rendement, il est fortement conseillé de choisir le régime SCI à l’IS, pour plusieurs raisons :

  • Les gains des locations sont séparés des revenus personnels d’un point de vue fiscal.
  • Vous pouvez développer votre capital tout en limitant votre imposition personnelle.
  • Il est plus facile de réinvestir vos bénéfices dans d’autres achats immobiliers.
  • Vous pouvez, comme pour les autres statuts bénéficier de défiscalisations comme avec la loi Censi-Bouvard.

Conseil : si vous êtes novice dans le domaine, n’hésitez pas à vous entourer de professionnels qualifiés comme un conseiller financier, immobilier ou encore un expert-comptable. Cela vous permettra d’éviter des erreurs de débutants qui pourraient vous causer beaucoup de préjudices financiers par la suite.

Bien prendre en considération la localisation

L’un des cauchemars des investisseurs dans la location immobilière : les vacances locatives. C’est-à-dire les mois pendant lesquels les logements ne sont pas occupés par des locataires.

Ainsi, pour éviter ce type de déconvenue, il peut s’avérer intéressant d’investir dans un lieu où la demande locative est forte.

Également, les prix des biens immobiliers varient fortement selon les différentes villes de France. Pour obtenir un rendement locatif élevé, il est préférable de privilégier les agglomérations ou zones où les prix affichés sont bas ou modérés. Par exemple, Paris est souvent considérée comme une ville à éviter car la rentabilité locative y est faible.

immeuble de rapport ile de france

Aussi, selon le type de location proposé : vide ou meublé, la clientèle potentielle ne sera pas la même. Les logements meublés étant avant tout destinés aux anciens ou aux jeunes étudiants.

Même remarque pour la surface proposée. Un logement T5 ou une maison attirera plutôt une famille alors qu’un studio plutôt un étudiant ou un jeune actif.

Il faudra alors veiller à ce que la localisation convienne aux locataires visés. Par exemple, un logement près des transports en commun ou des universités pour les étudiants, et un quartier calme et paisible pour les familles.

Enfin, il est important avant même d’acheter de penser à la revente. Et ainsi de se renseigner sur les potentiels nouveaux aménagements à venir qui pourraient augmenter votre plus-value immobilière.

Choisir un logement neuf ou ancien ?

L’immeuble de rapport peut être ancien ou neuf. Les deux états ont leurs avantages et inconvénients.

👉 Les immeubles anciens, moins cher mais des travaux à prévoir

En général, l’ancien est moins cher que le neuf. Mais des travaux de rénovation sont souvent à prévoir afin de rentrer dans les nouvelles normes énergétiques et proposer un confort digne des logements modernes.

À noter également que l’ancien a un fort potentiel et peut être doté d’un charme non négligeable permettant d’augmenter la plus-value lors de la revente (si le logement est bien conservé ou rénové).

👉 Les immeubles neufs, un prix plus élevé mais une qualité non négligeable

Le neuf, immeubles ayant moins de 5 ans, est plus cher que l’ancien. Néanmoins, les nouvelles constructions proposent en générale des normes écologiques, des isolations plus conformes aux nouvelles réglementations ainsi que des avantages fiscaux non-négligeables.

Avant tout, vous serrez exonéré de taxe foncière pendant les deux premières années. Par la suite, il existe des lois de défiscalisation pour la location de logement neuf comme la loi Censi-Bouvard qui propose des réductions d’imposition très attractives.

Immeuble de rapport déjà loué ou totalement vide ?

Lors de vos recherches d’immeubles de rapport, vous serez confrontez à un autre choix non négligeable :

  • Les biens libres de toutes locations
  • Les édifices entièrement ou partiellement loués

👉 Les immeubles vides

Dans le cadre d’un immeuble libre, vous aurez toute la liberté de réaliser des travaux de rénovations dans le délai que vous souhaitez mais aurez deux contraintes :

  • Aucun loyer entrant pendant la rénovation.
  • Risques de vacances locatives après la fin des travaux.

Dans ce cas, il peut être intéressant de :

  • Demander un prêt avec différé afin de commencer à rembourser votre emprunt une fois l’immeuble loué.
  • Démarrer les visites avant la fin des travaux afin de trouver des locataires le plus vite possible. Attention tout de même à ne pas trop s’avancer.

👉 Les bâtiments partiellement ou entièrement loués

Quand vous achetez un immeuble de rapport déjà loué vous avez plusieurs avantages :

  • Vous recevrez dès l’achat des revenus locatifs mensuels.
  • Vous n’avez pas besoin de chercher de nouveaux locataires.
  • Il est possible de connaître plus fidèlement le rendement locatif en se renseignant auprès du vendeur.

Néanmoins, ce type d’achat peut également avoir des contraintes à prendre en compte :

  • Impossibilité d’effectuer des rénovations intégrales dans les logements occupés.
  • Vous ne choisissez pas les locataires, il faut alors s’assurer de leur sérieux.
  • Impossibilité d’augmenter le prix du loyer pendant la durée du bail.

Il vous faudra alors vous assurer que l’occupation du bâtiment n’a pas de répercussion négative sur vos affaires.

Comment trouver un immeuble de rapport à vendre?

Pour trouver un immeuble de rapport à vendre, il est recommandé de :

  • Bien réfléchir à son type d’immeuble cible
  • identifier le ou les meilleurs moyens de trouver un bâtiment de rapport selon votre cas.

Les différents type d’immeubles de rapport à vendre

Dans un premier temps, il est important de savoir ce que vous voulez. Il existe en effet de nombreux types d’immeubles de rapport à vendre.

Il sera ainsi plus aisé de démarrer les recherches une fois que vous saurez ce que vous souhaitez.

Voici un aperçu des différents types de bâtiments locatifs qu’il est possible d’acquérir :

  • Immeuble de rapport clé en main : neuf ou entièrement rénové. Vous n’aurez pas de travaux à prévoir.
  • Immeuble de rapport déjà loué entièrement ou partiellement : vous n’aurez pas à vous inquiéter des vacances locatives mais ne pourrez pas effectuer les travaux potentiellement souhaités.
  • La location saisonnière : l’immeuble sera destiné avant tout au tourisme. Il faudra alors choisir un lieu attractif.
  • Immeuble de rapport vide : les logements seront vides de tout locataire et vous aurez alors toute la liberté de rénover l’espace.
  • Immeuble de rapport avec espaces commerciaux : En plus de logements à louer, vous avez un ou des locaux commerciaux au sein de votre bâtiment.

Les différents moyens de trouver un immeuble de rapport à vendre

Il existe plusieurs options pour trouver des immeubles de rapport à vendre :

👉 La prospection directe

Dans ce cas là, vous cherchez directement sur les différents sites et application dédiés à la vente et location de biens immobiliers. Il vous faudra alors visiter fréquemment les différentes plateformes afin de pouvoir dénicher la perle rare.

Notre petit conseil : une fois le bien trouvé, il vous faudra faire une offre d’achat. Cette partie peut s’avérer difficile si vous êtes novice. Il existe une extension de navigateur gratuite appelée Castorus qui vous permet de savoir depuis combien de temps l’annonce est en ligne et si le prix a baissé depuis. Tout pour savoir si le vendeur est désespéré ou non. Et ainsi effectuer la meilleure offre possible !

👉 Faire jouer ses relations

Si vous avez des connaissances dans l’immobilier, n’hésitez pas à les solliciter. En effet, beaucoup de très bonnes affaires partent avant même d’avoir été mises en ligne pour le grand public.

Ainsi, avoir un pied dans le milieu ne pourra que vous avantager.

👉 Engager un chasseur immobilier

Si vous n’avez pas de relations dans le domaine de l’immobilier, pas de panique. Il existe une autre option : sous-traiter la recherche par un chasseur immobilier. Il y en a deux types :

  • Les chasseurs d’appartements classiques, qui se dédient à la recherche de bien immobiliers pour des particuliers en quête de leur résidence principale idéale.
  • Les chasseurs spécialisés dans le locatif, qui tentent de proposer des biens avec la meilleure rentabilité possible.

Sachez cependant qu’il vous faudra faire attention au contrat signé. Car certains chasseurs proposent des contrats d’exclusivité où vous ne pourrez pas solliciter d’autres tierces parties afin de réaliser des recherches. D’autres ne vous imposent rien et vous laissent libre de contracter d’autres professionnels ou même de réaliser des recherches par vous-même si vous le souhaitez.

Niveau tarifs, un chasseur demande en général entre 5 et 12 % du prix du bien. Attention alors à bien prendre en compte ces frais dans vos calculs de rentabilité.

Notre petit conseil : pour trouver un chasseur d’appart, vous pouvez aller sur des sites comme quelchasseur.com afin de trouver un professionnel qualifié.

👉 Choisir de faire construire un immeuble de rapport

Autre option, oublier la recherche et faire construire votre immeuble de rapport. Pour cela deux options :

  • Passer par un prestataire indépendant qui se chargera de trouver un architecte, ingénieurs et entreprises BTP afin de réaliser la construction de votre bâtiment.
  • Trouver vous-même la main d’œuvre afin de commencer la construction de votre futur bien.

Comment acheter un immeuble de rapport sans apport ?

Il est tout à fait possible d’acquérir un immeuble de rapport sans apport. Pour cela, il vous faudra cependant convaincre votre banquier de la viabilité de votre projet afin d’obtenir l’emprunt souhaité.

Ainsi, dans votre dossier vous devrez mettre en évidence :

  • Le rendement locatif brut mais aussi la rentabilité nette et si possible la nette-nette.
  • La possibilité de rembourser le crédit avec vos futurs loyers.
  • La taille et la localisation du bien.
  • Le montant total nécessaire afin de couvrir l’achat mais aussi le notaire et les travaux potentiels.
  • Les dispositifs de défiscalisation que vous utiliserez.
  • Présenter le cashflow (surtout s’il est positif)
  • OPTIONNEL : la demande d’un crédit en différé afin de commencer à rembourser le prêt une fois les locations démarrées.

Tout cela vous permettra de mettre en valeur votre projet afin d’obtenir un prêt sans apport personnel.

Peut-on habiter dans son immeuble de rapport ?

Il est tout à fait possible d’habiter dans son immeuble de rapport. Par contre, vous devrez tenir compte de cette variable lors de vos calculs de rentabilité et de rendement.

En effet, vivre dans son propre immeuble peut avoir des avantages tout comme des inconvénients :

D’un côté, vous économisez un loyer si vous ne possédez pas de résidence principale.

De l’autre, vous perdez un loyer. Celui du logement que vous habitez.

Ainsi, si votre objectif est avant tout d’obtenir une forte rentabilité, veillez à ce que le loyer que vous perdez ne soit pas supérieur à celui que vous auriez payé en louant un logement à l’extérieur de votre bien.

Comment vendre un immeuble de rapport ?

Vous souhaitez vendre votre immeuble de rapport ? Pour cela, vous avez deux façons de procéder :

  • La vente du bien intégral
  • La division des lots

Selon les professionnels du secteur, la découpe en plusieurs lots de l’immeuble de rapport pourrait rapporter entre 30 et 50% de plus-value en plus.

Il peut alors être intéressant d’opter pour cette option. Cependant, il vous faudra prendre en compte que :

  • La création d’une copropriété via un notaire sera nécessaire.
  • La division du bien en plusieurs lots doit se faire par un géomètre.
  • Il faudra attendre la fin du bail des locataires présents avant de pouvoir vendre les lots.

lille

Pour la vente de l’immeuble de rapport en un seul et unique lot, vous pourrez le vendre même s’il est occupé. Il peut donc être plus rapide de vendre un immeuble de rapport en un seul lot. À vous de voir si vous préférez augmenter votre plus-value ou vendre rapidement.

Dans les deux cas cependant, un diagnostique technique sur l’état du bien sera nécessaire.

Conclusion : les immeubles de rapport, on se lance ou pas ?

L’immeuble de rapport peut rapporter gros. En effet, la forte rentabilité, l’absence de copropriété et l’amoindrissement des risques locatifs peut permettre à de nombreux professionnels et particuliers de se constituer une belle source de revenu supplémentaire.

Et c’est sans parler de la revente qui, si elle est réalisée en découpe peut présenter une plus-value plus qu’intéressante.

Néanmoins, l’immeuble de rapport nécessite une certaine somme à investir. Qui dit investissement plus élevé dit risques financiers plus gros.

De ce fait, il est important de bien faire mûrir son projet et ne pas hésiter à faire appel à des professionnels qualifiés pour se faire aider.

Xavier


À propos de l'auteur

Rentier depuis 2014 après cinq longues années de galère, je partage sur ce blog astuces et bons plans pour atteindre la plénitude financière. Toujours à l’affût de nouvelles opportunités financières pour ma communauté de lecteurs, je fais le point chaque semaine à travers mes articles et ma newsletter.
Top